• And Happy Halloween !

    "I won't depend on anyone. I have the power to protect myself. I am a witch."


    votre commentaire
  • La vérité est un sujet complexe, autant à expliquer qu'à définir. Chacun a sa définition de la "vérité", et il n'est pas possible de lui donner une explication "universelle" puisqu'elle se base sur les expériences personnelles de chaque individu. Pour moi, la vérité n'est pas seulement une question de "savoir" ou " ne pas savoir". Quand nous "cherchons" la vérité, il faut savoir pourquoi on cherche cette vérité et quelle est le but de cette recherche.

    Bien-sûr, il y a des circonstances où savoir la vérité est important : victime d'un accident (et/ou attentat), le meurtre de quelqu'un qu'on aime, une fausse accusation... Il nous apparaît naturel de vouloir savoir ce qu'il s'est passé, comment le méfait a pu être commis et qui l'a perpétré. Le fameux "who done it, how done it, why done it" des écrits de mystères comme ceux d'Agatha Christie. Sauf que les situations citées précédemment ont une "raison" de chercher la vérité. Ce sont des contextes graves et sérieux, où ne "pas savoir" nous fait plus mal que de "savoir" qui a fait ces atrocités. Mais dans d'autres situations du quotidien, comme une dispute... Est-ce qu'une "vérité absolue" existe vraiment ?

    Je pense qu'il existe deux types de personnes par rapport à la vérité : ceux qui vivent avec la vérité (donc avec la réalité) en toute conscience de cause avec ce qu'ils "savent" et ce qu'ils "ignorent", et ceux que j'appelle "les chercheurs de chimères". Ces personnes qui "cherchent" une vérité avec de mauvaises intentions, au point d'en devenir une obsession presque malsaine. Il y a de ces gens avec qui on ne veut plus discuter (pour des raisons diverses, comme une mauvaise attitude envers nous ou du harcèlement), mais la personne en face est tellement rancunière qu'elle refuse de lâcher l'affaire et nous traite de tous les noms (péjoratifs, évidemment), sans jamais se remettre en question ou, dans le pire des cas, en n'assumant pas les conséquences de ses mots et de ses actes (ou encore en les minimisant). Ce type de profil est récurrent sur Internet, car (malheureusement) il existe des personnes naïves qui croient mot pour mot n'importe quoi et n'importe qui. Et c'est là que ça devient dangereux... Et ironiquement puéril et infantile.

    Qu'importe si tu montres que tu as des preuves solides et véritables de leurs mauvaises actions et de leur mauvais comportement, qu'importe si tu dis la vraie vérité, les chercheurs de chimères refuseront d'entendre cela et continueront à dire que tu mens car "tu dis ça pour faire ta victime" ou "tu veux te faire passer pour une gentille personne alors qu'en vérité tu n'es qu'un déchet". Pour eux, toute information que tu donnes sur eux qui porte atteinte à leur égo ou à leurs convictions est fausse ou "incomplète". Ce qu'ils veulent, ce n'est pas "la vérité de l'histoire"... C'est "la vérité qu'ils veulent entendre". Ils feront tout pour faire plier leurs cibles à tout prix, quittes à modifier les informations qu'ils possèdent ou à transformer le sens des paroles desdites cibles de leur obsession perverse. Ils le pourrissent jusqu'à ce qu'il dise exactement mot pour mot la vérité qu'ils désirent, "la vérité qu'ils veulent entendre". Et le pire, c'est que ces chercheurs de chimères se justifient de cette sordide pratique par "je suis victime d'une injustice", "je cherche la vérité comme n'importe qui face à une injustice", "je veux juste que cette personne me dise la vérité, et la vraie vérité, et pas la manipulation qu'elle fait".

    Ceci n'est pas "demander la vérité à quelqu'un". Ceci est "forcer quelqu'un à dire une vérité qui n'existe nulle part ailleurs que dans leurs têtes".

    Même si tu es honnête, même si tu dis la vraie vérité avec tous les détails et tout ce que tu sais, ils rejetteront tous les faits (ainsi que leurs propres fautes dans l'affaire) et répèteront encore et encore que tu mens jusqu'à ce que tu leur disent ce qu'ils veulent entendre, que tu étais le méchant depuis le début et qu'ils n'étaient que des "victimes d'injustice"... Alors que c'est exactement le contraire.

    Typiquement la mentalité de "J'ai raison, il a tort". Ridicule, n'est-ce pas ?

    Savoir la vérité est une chose. Savoir POURQUOI nous cherchons la vérité en est une autre.

    Si vous, les chercheurs de chimères, souhaitent vraiment assouvir votre obsession terrifiante pour "prouver l'existence" de la "vérité" que vous désirez tant pour vous mettre en valeur qui n'existent pas et n'existera jamais, continuez. Perdez votre temps à une recherche de vérité qui n'a aucun sens. Noyez-vous dans votre propre haine et vos ressentiments. Haïssez le monde entier si l'envie vous prend.

    Plus une personne insiste dans sa vision qu'elle a raison, plus le bonheur s'éloignera.

    Et c'est bien triste.


    votre commentaire
  • Après les sextuplés, c'est au tour des parents de se présenter.

     

    Fiches de personnages : les parents Springfield

     

    Maria Springfield, la mère des sextuplés. Elle a un père, Logan Springfield, et une soeur, Valérie.

     

    Fiches de personnages : les parents Springfield

     

    Ethan Springfield, le père des sextuplés.


    votre commentaire
  • Cela fait un moment que je travaille sur quelque chose... Et maintenant, j'ai pu le finir. Il s'agit des fiches de mes propres personnages, issu d'un projet personnel qui me tient à coeur. Je vous présente la famille Springfield, à commencer par les six frères, personnages principaux du projet.

     

    Matthew Springfield, l'aîné de la fratrie.

     

    Fiches de personnages : la fratrie Springfield

    Aaron, le deuxième.

     

    Fiches de personnages : la fratrie Springfield

    Chris, le troisième.

     

    Fiches de personnages : la fratrie Springfield

    Peter, le quatrième.

     

    Fiches de personnages : la fratrie Springfield

    Alexandre, le cinquième

     

    Fiches de personnages : la fratrie Springfield

    Et enfin Raven, le benjamin de la fratrie.

     

    La prochaine fois, je vous montrerais le reste de la famille dont leurs parents.


    votre commentaire
  •  

     

    J'ai participé dernièrement à un concours de BD dans ma petite ville. Je n'ai malheureusement pas gagné de prix dans ma catégorie, mais j'ai tout de même eu droit à un lot de consolation pour ma participation - une bande dessinée (Libre de choisir de Wachs & Richelle, un récit que je vous conseille chaleureusement !). Je vous montre les planches, même si le concours est maintenant passé.

     

    On peut faire de drôle de rencontres, même dans des endroits que l'on fréquente régulièrement. Et ce n'est pas ce jeune détective privé qui vous dira le contraire.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique